La réalisation d'un circuit de chauffage et sanitaire encastré est souvent demandé par les propriétaires dans le cadre d'une rénovation. Le cuivre offre l'avantage de pouvoir passer des tubes derrière les cloisons quand la chape en béton est déjà en place (impossibilité de tuber en PER).

cuivre_encastr__1L'alimentation est réalisée en cuivre avant la pose des plaques de plâtre. Le cintrage des tubes à été fait au sable ce qui permet de diminuer le nombre de soudures et permet d'épouser le mur, chose impossible à faire avec du  PER et du multicouche.
Les tubes de départ et retour chauffage sont en attente de la pose du radiateur. Leurs hauteurs et la distance les séparant de l'axe de la fenêtre correspondent au robinet et au té de réglage du futur radiateur. Il faut pour cela déjà être en possession du radiateur pour avoir les cotes correspondantes.

L'installation est contrôlée avant mise en place des plaques de plâtre à l'aide d'un compresseur en ayant auparavant bouchonné toutes les alimentations.

 
 Dans cette rénovation il fallait distribuer le chauffage dans le salon et à l'étage. Les tubes ont été passés au plafond pour alimenter les trois chambres du dessus ainsi que les trois radiateurs du salon placés sous les fenêtres. 
Le cuivre a été cintré au sable ce qui permet d'effectuer plusieurs coudes dans le même tube. Les rayons de courbure sont eux aussi respectés et ne freinent pas la circulation du fluide caloporteur. Trop de coudes du commerce sur une même installation vont jusquà empêcher le fonctionnement du circuit de chauffage.

cuivre_encastr__2